Le dentifrice
Introduction
Le dentifrice
Cosmétique
Thérapeutique
Conclusion
 
I-Le dentifrice et la brosse à dent à travers les âges


1. Rappel sur la dent

Définition :
Dent : Chacun des organes annexes de la bouche, durs et calcaires, implantés sur le bord libre des deux maxillaires. On les connaît aussi sous les noms de chicots, quenottes ou encore croc pour les animaux.
Sous la protection de son émail, se trouve la pulpe qui contient des vaisseaux et des nerfs. La dent est soutenue par le parodonte et soumise à des agressions permanentes.
Les dents ont plusieurs rôles :
• alimentation : les incisives permettent de sectionner les aliments (ou autre chose) ; les molaires et prémolaires permettent la mastication, le broyage des aliments ; les canines permettent d'arracher les aliments durs.
• phonétique : les dents, en association avec la langue et les lèvres, nous permet de prononcer de nombreux phonèmes.


2. Histoire du dentifrice


2.1. Le précurseur du dentifrice
La première forme de crème pour les dents, le précurseur du dentifrice, a été développée aux alentours de 5000 à 3000 ans avant Jésus Christ par les Egyptiens. Cette pâte était composée de cendres de sabots de bœufs, de myrrhes, d'écailles d'œuf brûlées, de pierre ponce et d'eau.
La crème était appliquée sur les dents au moyen d'une branche. On rencontre encore une composition similaire aux alentours de 500 avant Jésus Christ en Chine et en Inde. Vers 1000 après Jésus Christ, les Perses ont ajouté à la composition des Egyptiens des coquilles d'escargots et d'huîtres, ainsi que du plâtre.


2.2. Découverte des bactéries de la bouche
Le Néerlandais Antonie van Leeuwenhoek , l'inventeur de microscope, fait en 1683 une importante découverte. Il a gratté une fine couche de ses dents et constate, à l'aide du microscope, qu'il y a de petits organismes qui bougent. Il en est étonné puisqu'il se rinçait tous les jours les dents à l'eau salée. La voie vers de nouveaux produits est ouverte.


2.3. Les premiers développements
Au dix-huitième siècle, on vendait en Angleterre une poudre de nettoyage contenant du borax , un sel d'acide borique. Elle était mise en vente dans des pots en céramique. Du fait que le produit frottait fortement contre les dents, il endommageait bien souvent les dents.
Peabody, un dentiste, ajoute pour la première fois en 1924 du savon aux produits de nettoyage existants.
A la fin du dix-neuvième siècle, en 1873, Samuel Colgate produit son premier dentifrice aux Etats-Unis en quantités de masse. C'est la première crème odorante au léger goût de menthe.

2.4. Un nouvel emballage
En 1892, un développement important se produit à nouveau. Les pots en céramique et en porcelaine sont remplacés par le premier tube enroulable en toile. Jusqu'à la deuxième Guerre Mondiale, on fabrique encore des tubes en plomb ou en étain. Quand il apparaît clairement que des particules de plomb aboutissaient dans le dentifrice, des tubes sont garnis à l'intérieur d'une fine couche de cire pour contrecarrer ce problème.
En raison de la pénurie de plomb et d'étain pendant la deuxième Guerre Mondiale, le pas est franchi vers les tubes constitués de différentes couches.
Le papier et l'aluminium sont les matières premières les plus souvent utilisées. Celles-ci seront employées par la suite en combinaison avec du plastique.
Après la guerre, le plastique restera la seule matière.

2.5. Le fluor fait son entrée
Avant 1950, les dentifrices ne contenaient aucun ingrédient thérapeutique. Jusqu'à ce moment, la seule fonction était de nettoyer les dents.
Un revirement révolutionnaire se produit par l'addition de fluorure dans les dentifrices. Diverses études ont prouvé l'utilité du fluor dans la lutte contre les caries.


2.6. Du dentifrice avec de nouveaux ingrédients
Dans les années 1980, le calcium et les ingrédients anti-tartre font leur apparition dans certains dentifrices. Ces éléments limitent la formation de tartre entre 2 brossages des dents.
Une décennie plus tard, des ingrédients anti-bactériens sont encore ajoutés. Ils luttent contre la plaque dentaire bactérienne. Il y a en effet toujours des bactéries à l'origine des principaux problèmes de la bouche.

Aujourd’hui, le dentifrice peut se présenter sous trois formes :
• Pâte ;
• Gel ;
• Combinaison de pâte et de gel.


3. Histoire de la brosse à dents


3.1. Le précurseur de la brosse à dents
Les précurseurs de la brosse à dents sont les cure-dents et les bâtons à mâcher. On les trouvait déjà il y a des milliers d'années avant Jésus Christ. Initialement, on utilisait des bâtons de bois comme cure-dents. Ensuite, on a également utilisé des plumes et des morceaux d'os.
A mesure qu'ils sont devenus un symbole de statut, on en a fabriqué des exemplaires en bronze, en argent et en or que l'on portait autour du cou. Les cure-dents en argent les plus anciens que l'on ait retrouvé datent d'environ 3500 à 3200 avant Jésus Christ.
Les bâtons à mâcher étaient des branches d'arbres aromatiques comme par exemple le linné. Le fait de mâcher cette sorte de bois créait un léger effet moussant et donnait à la bouche un goût frais. Dans des régions plus pauvres du monde, on a encore souvent recours aux bâtons à mâcher.


3.2. L'apparition de la "vraie" brosse à dents
A propos de l'apparition de la première " vraie " brosse à dents, les opinions divergent. Certains prétendent que cette invention date du temps de la dynastie Tang, en Chine, qui régna de 618 à 907 après Jésus Christ alors que d'autres la situent aux alentours de 1600 après Jésus Christ.
Deux choses font cependant l'unanimité. La première brosse à dents a été créée en Chine et les matériaux utilisés étaient des morceaux d'os travaillés avec à l'extrémité des poils d'animaux comme de chevaux, de sangliers, de tigres et d'ours.


3.3. La brosse à dents fait son apparition en Europe
Aux alentours du seizième ou du dix-septième siècle, ces brosses ont été introduites en Europe par des commerçants. C'était un instrument onéreux parce qu'il fallait élever spécialement des porcs et des chevaux pour les poils. Pour cette raison, les brosses n'ont fait leur apparition que chez les riches et dans la classe sociale des nantis. De nouveau, les brosses à dents étaient couvertes d'un métal précieux et portées comme bijoux.
Vers 1780, William Addis a lancé en Angleterre la première production en masse de brosses à dents.


3.4. La progression de la brosse à dents sous Napoléon Bonaparte
Au début du dix-neuvième siècle, la brosse à dents a connu une progression rapide en France. La raison n'en est rien de moins que Napoléon Bonaparte. Il était obsédé par l'hygiène bucco-dentaire et Marie-Louise, sa deuxième femme, lui a fait cadeau lors de leur mariage de différents produits et instruments pour les soins de la bouche.
Les brosses à dents vont se répandre rapidement en Europe et au Japon.


3.5. La brosse à dents se démocratise
Vers 1920, les brosses à dents deviennent un objet usuel. L'hygiène bucco-dentaire devient toujours plus importante. Les manches ne sont plus fabriqués en os mais bien en bois puis en plastique.


3.6. Les poils en nylon sont utilisés pour la première fois
Du Pont introduit les poils en nylon cette même année. Ceux-ci présentent de nombreux avantages. Ils durent plus longtemps que les poils d'animaux, résistent mieux aux bactéries, se rincent plus facilement et peuvent être arrondis.
En outre, l'action de ces poils est plus efficace étant donné qu'ils ont la même longueur et ils peuvent être implantés en quantité, par petits paquets (multi-tufted) sur le manche.


3.7. La brosse à dents devient électrique
En 1939, on a commencé à travailler en Suisse sur les premières brosses à dents électriques. Celles-ci présentèrent encore quelques maladies de jeunesse et n'étaient pas sans fil.
En 1960, le premier modèle a été mis sur le marché en Amérique dans une quantité importante. Le successeur, en 1961, n'était plus doté d'un fil mais fonctionnait sur des piles rechargeables.
En 1987, on a lancé la première brosse à dents électrique qui pouvait effectuer des mouvements rotatifs.

tpe-dentifrice
17/02/06