Thérapeutique
Introduction
Le dentifrice
Cosmétique
Thérapeutique
Conclusion
 
III – Les dentifrices « thérapeutiques »

1. Composition

De nombreuses plantes entrent dans la composition du dentifrice selon les
laboratoires. En voici quelques-unes et leurs effets :
Le ratanhia : plante dont les racines tonifient les gencives. Cette racine resserre les tissus comme la taille des vaisseaux.

La résine de myrrhe dont les vertus antiseptiques combattent les bactéries favorisant l'essor de la maladie parodontale .
Le calendula : cette fleur est adoucissante, émolliente (qui amollit les tissus) et protectrice.

Sanguinarine : plante qui fait partie des substances dont les effets contre la plaque dentaire sont reconnus.
La glycérine et le sorbitol sont des agents hydratants et servent de solvants.
Le laurylsulfate de sodium est un agent nettoyant agressif est un tensioactif.
La gomme xanthane ou la gomme de guar : ce sont des épaississants.

Le gel d’Aloès (Aloe vera) agit sur les gencives abîmées, égratignées ou enflammées.
Il accélère même la guérison après des interventions chirurgicales pour maladie parodontale, par application directe sur les zones concernées.

2. Les dentifrices anti-plaques et anti-bactériens

La plaque dentaire est un dépôt de débris alimentaires et de bactéries qui se fixe sur les dents.

Les sucres se transforment en acides et vont agresser l'émail, créant des caries.
Les tissus de la gencive sont irrités provoquant des gingivites et un déchaussement prématuré des dents.

Ces dentifrices contiennent -à une assez forte concentration de la chlorhexidine, un puissant anti-bactérien. Il purifie la bouche, aide à combattre les bactéries et limite l'apparition de gingivites.

3. Les dentifrices anti-caries

Comme dit précédemment dans l’éditorial, les caries sont dues aux bactéries de la plaque dentaire qui transforment les sucres de l’alimentation en acides. Les acides ainsi produits attaquent l’émail de la dent jusqu’à former un trou, c’est la carie !
Pour lutter contre les caries, les dentifrices anti-caries contiennent des fluorures d’amines (en grande quantité car presque tous les dentifrices en contiennent). Les fluorures d'amines s'incorporent dans l'émail, le durcissent et augmentent sa résistance aux acides. Grâce à leur activité spécifique de surface, les fluorures d'amines forment en outre une couche protectrice homogène et bien adhérente sur toutes les surfaces dentaires. Ils reminéralisent même les caries initiales se formant sous la surface dentaire.

4. Les dentifrices antitartre

Le tartre, aussi appelé calcul , est un dépôt dur calcaire qui peut emprisonner les taches sur les dents et entraîner la décoloration. Il adhère fortement à la dent et ne peut être éliminé que par un professionnel dentaire. Plus on laisse le tartre s’accumuler, plus il peut devenir difficile d’éliminer la nouvelle plaque et les bactéries. La prédisposition à développer la plaque et le tartre varie fortement d’un individu à l’autre. Pour beaucoup d’entre nous, l’accumulation de ces dépôts s’accélère avec l’âge.
Les dentifrices antitartre contiennent des pyrophosphates, ils aident à diminuer l’accumulation des calculs en freinant la croissance de cristaux sur la surface des dents et en empêchant la formation de nouveaux cristaux.

5. Les dentifrices qui renforcent l’émail

Au fil du temps, l'émail s'use, s'effrite, se déminéralise car la salive se fait plus rare. C'est elle qui irrigue les dents et leur apporte du calcium.
Ces dentifrices qui renforcent l’émail sont à base de peroxyde de calcium qui reminéralisent et renforce l'émail des dents tout en éliminant les bactéries responsables de la plaque.

6. Les dentifrices pour dents sensibles

Vous réagissez fortement au niveau d’une ou plusieurs dents lorsque vous absorbez des aliments chauds, froids, acides, sucrés, lors du brossage, et même parfois au contact de l’air. Cela se manifeste par des douleurs brèves, mais violentes. Cette sensation est appelée hypersensibilité dentinaire.

L’origine de cette réaction se situe à la base de la dent qui, suite à une rétraction des gencives ou à une usure de l’émail, se trouve exposée à des stimulations inhabituelles. Le contact des aliments se fait à travers la dentine vers le nerf de la dent, d'où la douleur.

Cette rétraction des gencives peut être due à une intervention chirurgicale, à un détartrage, à un brossage trop agressif (utilisation d’une brosse à dents dure) ou à un dentifrice trop abrasif qui peut également altérer l’émail.

Outre la gène courante, la sensibilité peut vous amener à ne plus vous brosser ces dents sensibles. D’autres maladies telles que des caries peuvent alors apparaître.

Certains dentifrices très peu abrasifs conviennent très bien aux dents sensibles. Ils contiennent du fluorinol (nicométhanol fluorhydrate) qui se fixe à la surface de la dentine et forme une couche protectrice.

De nombreuses investigations on montrées qu’une dentine « sensible » présente en surface des canalicules (petits trous) ouverts. C’est pourquoi tout traitement visant à diminuer la sensibilité dentinaires doit conduire à la réduction du diamètre de l’orifice des canalicules.

tpe-dentifrice
17/02/06